La première exposition canine en France

L’histoire de la Société Centrale Canine

RETRO : La première exposition canine en  France

 

 

Voici un article tiré de l’hebdomadaire le Chenil, dans son  N°1publié le 15 novembre 1882. Son rédacteur en chef, Léon Crémière, fut le fondateur du Stud Book Continental, ancêtre du Livre des origines français et nous explique l’histoire des premières expositions canines.  

 

« En Angleterre, où le goût du sport semble faire partie intégrante du caractère national, avaient lieu depuis longtemps déjà des expositions de chiens ; toutefois, c’est en 1860 seulement qu’eut lieu, à Birmingham, la première exposition sérieuse.

En France, rien de semblable n’existait.

Frappé de cette lacune, surtout lorsqu’il s’agit d’une espèce animale dont l’histoire présente autant d’intérêt que celle du chien, dont les variétés sont si nombreuses, si tranchées et si intéressantes lorsqu’il s’agit des questions de races. Mr Pierre Pichot, le savant et sympathique rédacteur en chef de la Revue Britannique, entreprenait des recherches nombreuses dans le but d’étudier sur quel système et d’après quels principes, se faisaient, en Angleterre, ces expositions de chiens.

Sentant tout l’intérêt qu’il y a à tirer de l’oubli incroyable dans lequel semblaient être tombées toutes ces belles races de chiens courants et de chiens d’arrêt dont la France a été longtemps si fière, et qui ont fait la réputation de ses chasses et de sa vénerie. Mr Pierre Pichot recherchait enfin jusqu’à quel point le système anglais serait applicable chez nous.

Ses études furent couronnées de succès ; à la suite d’un rapport fort étudié et présenté par lui, à la séance du 28 juillet 1862, à la Commission Spéciale de la Société Impériale Zoologique d’Acclimatation, , il était déclaré qu’une exposition canine aurait lieu en France, et que l’on prendrait pour base les études faites par Mr Pichot sur l’organisation de ces expositions en Angleterre.

Le 15 octobre 1862, Mr Rufus de Lavison adressait aux lieutenants de louveterie de France, et à nos contacts à l’étranger, une circulaire demandant leurs concours et du 3 au 10 mai 1863, avait lieu en France, la première exposition de chiens.

La commission chargée de l’organisation était composée de :

  1. Le comte d’Eprémesnil, secrétaire général de la Société Impériale et de la Société du Jardin d’Acclimatation ; Rafs de Lavison, directeur du jardin ; A Geoffroy Saint Hilaire, directeur-adjoint ; De Belleyme, Jacquemart, Ruffier, B De Martray, De Saint-Albin Lagayère, Léon Bertrand, Godée, Caillard, Gilet de Grandsont, Pierre Pichot.

Les membres du jury d’admission étaient :

MM Le Couteulx de Canteleu, de Noirmont, Jadin, G De Grandmont, Leblanc père et fils, Pierre Pichot.

800 chiens furent admis à cette exposition de 1863, divisée en chiens d’utilité, chiens de chasse à courre, chiens d’arrêt,  chiens de luxe.

Une médaille d’or, 10770 Francs et cinq objets d’art furent distribués en prix.

Cette première exposition dont le succès a été salué avait atteint le but que se proposait la commission organisatrice. La voie était tracée et de nouvelles expositions avaient lieu les années suivantes.

La Belgique, la Hollande et l’Allemagne, imitant l’Angleterre, donnaient aussi des expositions.

Le complément de ces expositions était la création d’un stud book, semblable à celui qui existe ne Angleterre depuis leur première exposition.

C’est cette lacune que nous venons combler aujourd’hui.

Nous commençons ce travail par l’inscription, dans notre stud book,  de tous les chiens ayant obtenus des récompenses aux expositions canines qui ont eu lieu jusqu’en 1881, en Belgique, en Hollande et en Allemagne.

Le Tome II contiendra tous les chiens exposés en 1882, nous prions donc les amateurs de chiens de nous envoyer tous les renseignements nécessaires à  notre studbook.